AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le panthéon

Aller en bas 
AuteurMessage
•Lieur des mondes•
.
.
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 03/10/2009

MessageSujet: Le panthéon   Dim 11 Oct - 11:00

Comme partout, des récits sur les divinités sont présent et conté de bien diverses façons. Cependant, bien contraire au dieu que beaucoup connaissent (de manière irl), les divinités sont bel et bien présentes bien que très rarement aperçues.

Il y a en tout deux catégories de divinités, les principales et les secondaires, chacun est libre d'avoir sa propre religion et vouer le culte qu'il désire, bien que certains dieux soient généralement plus présent dans les cultes de certaines races.

Divinités:

•Aserilia
•Nèréidë
•Dwayna
•Lysnaa
•Vaynth
•Tyrius
•Arma
•Khaine
•Lloth
•Sorrä
•Loktar
•Vishnaa
•Eilistrae


Dernière édition par Admin le Lun 12 Oct - 15:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anaire2.forumactif.com
•Lieur des mondes•
.
.
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 03/10/2009

MessageSujet: Re: Le panthéon   Dim 11 Oct - 11:05

Aserilia


Droits d'auteurs entièrement reconnus


Histoire:
    Aserilia, l'une des divinités majeure du Panthéon et l'une des plus ancienne et "utilisée" surtout chez les chasseurs et mages, et dans certains peuples tel que les Celtars. Elle est la déesse mère des saisons, sans qui rien ne pourrait exister et vivre. De nombreuses fresques ont été crées la représentant, mais aucun ne peut réellement donner un aspect physique a cette divinité, a part les Celtars, l'ancienne race qui sont considéré comme les plus proches de la déesse.

    Représentée sous la forme d'une jeune femme aux longs cheveux blancs et a la peau pâle, dont les yeux changeraient de couleurs au fil des saisons; L'or, l'argent, l'oranger et le gris/blanc. Son symbole le plus connu dans les peuplades connaissant Aserilia est le papillon, bien que la légende raconte que celle ci détient un globe de cristal dans lequel les saisons passent; Ce globe est devenu d'ailleurs le symbole le plus connu chez les Celtars lorsqu'ils parlent de cette divinité.

    D'après les mages de la tour de cristal, la légende voudrait qu'Aserilia fut jadis un esprit sans forme, et que le corps de cette jeune femme serait celui d'une femme ayant attendu son époux partit en croisade durant de nombreux cycles de saisons sans même abandonner son poste. Prise de pitié par la déesse, le jour de sa mort, elle laissa son corps a la mère saison en échange de quoi, son esprit veillerait sur son époux au fil des saisons passantes. La déesse accepta ce marché, et selon les contes racontés aux enfants Celtars, chaque saison apporte son lot d'émotions vécue par la jeune épouse.


Ci présenté, illustration du pacte entre les deux femmes; Gardé a la grande bibliothèque de la tour de Cristal


Droits d'auteur reconnus


Culte:

    Le culte d'Aserilia est très diversifié mais généralement voué au respect des autres et des cycles de saisons. On retrouve dans ses adorateurs, des humains, des Celtars qui s'avère être le peuple vénérant le plus cette divinité, et quelques elfes sylvains. Les archers et chasseurs le vénère pour le vent et l'air, qui donne a leurs flèches ou projectiles d'avantages de fiabilité et d'efficacité; Les fermiers la vénère pour le printemps et l'été qui amène les récoltes, et la majorité des Celtars non corrompus quand a eux la vénère pour ses éléments et ses saisons qui leurs sont familiers. Aserilia est vénérée quatre fois par années humaines, a chaque changement de saison, une journée lui est consacrée en remerciement pour ses bien faits, dans l'une des capitales de territoires la vénérant.


Statut divin: Mère des saisons, voir mère des Celtars pour certaines légendes.
Peuples vénérant Aserilia: Principalement les Celtars, viennent ensuite les humains et une poignée d'elfes sylvains. Bien que beaucoup de peuple formant "L'alliance" connaissent cette déesse et la vénère.
Situation du(es) temple(s) majeur(s): ...
Nominations des prêtre(esse)s et adorateur(trisse)s:
-Mages de la tour de Cristal


Dernière édition par Admin le Lun 12 Oct - 16:41, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anaire2.forumactif.com
•Lieur des mondes•
.
.
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 03/10/2009

MessageSujet: Re: Le panthéon   Dim 11 Oct - 11:06

Néréidë


Illustration de l'une de ses formes, très peu connaissent sa véritable apparence.

Histoire:

    Néréidë serai née de l'union d'une femme et d'un homme amoureux de l'océan. Tout deux vivaient au bord de mer et n'avait pas beaucoup d'argent, mais vivaient bien. Une nuit, alors que le pêcheur s'était assit en attendant que les poissons mordent, seul dans sa barque avec pour seule compagnie que le clapotis de l'eau, la lune et les étoiles, un homme apparut devant lui. Tout d'abord apeuré, le pêcheur en lâcha son pauvre matériel, mais fut rassuré par la beauté de ce jeune homme, et intrigué par son apparition, il se calma et n'en défit pas ses yeux. Celui ci s'adressa a lui, lui proposant de laisser sa vie de misère en échange de sa femme. L'homme, pensant enfin a une vie dorée et pleine de richesse ne réfléchit pas longtemps, et accepta; Une vague immense apparût au loin, et l'engloutit alors, lui et sa petite barque, monta jusque la côte et balaya la petite maison de misère ainsi que la jeune femme, a présent veuve. L'étrange homme récupéra le corps coulant de la jeune femme et l'amena dans le fond des océans, où il l'abandonna dans une crypte sous marine. La jeune captive s'éveilla après bien des jours de sommeil, d'abord apeurée par sa position et l'être qui venait la voir régulièrement, elle finit bien plus tard par tomber amoureuse. De cet amour naquit un enfant, maudit par le démon Nébiros aux premiers jours de sa vie, vouée a une mort lente, le père tenta de s'opposer et trouva la mort, quand a sa mère, elle fût endormie a tout jamais et enfermée dans la crypte ou elle était arrivée jadis. C'est ainsi que vint au monde Néréidë, vivant a la surface sans mère ni père, mais Nébiros n'ayant pas dit son dernier mot, laissa passer la vie de l'enfant en se délectant d'avance du destin funeste qui l'attendait. La légende raconte que Néréidë, dotée d'une grande beauté fût engloutie par l'océan, jaloux, et qu'au lieu de trouver la mort, elle se mêla a lui et devint la déesse des océans. Sa tristesse se transforma en haine et sa personnalité changea pour devenir aussi tumultueux et imprévisible que l'océan, et que sa jalousie est sans pareille.



Culte:

    Le culte d'Aserilia est très diversifié mais généralement voué au respect des autres et des cycles de saisons. On retrouve dans ses adorateurs, des humains, des Celtars qui s'avère être le peuple vénérant le plus cette divinité, et quelques elfes sylvains. Les archers et chasseurs le vénère pour le vent et l'air, qui donne a leurs flèches ou projectiles d'avantages de fiabilité et d'efficacité; Les fermiers la vénère pour le printemps et l'été qui amène les récoltes, et la majorité des Celtars non corrompus quand a eux la vénère pour ses éléments et ses saisons qui leurs sont familiers. Aserilia est vénérée quatre fois par années humaines, a chaque changement de saison, une journée lui est consacrée en remerciement pour ses bien faits, dans l'une des capitales de territoires la vénérant.


Statut divin: Déesse des océans et des mers.
Peuples vénérant Néréidë: Le peuple elfes aquatiques et les peuples sous marins, les pirates la craignent et la vénère également.
Situation du(es) temple(s) majeur(s): Pas encore situé
Nominations des prêtre(esse)s et adorateur(trisse)s:
-Pas encore découvert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anaire2.forumactif.com
•Lieur des mondes•
.
.
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 03/10/2009

MessageSujet: Re: Le panthéon   Dim 11 Oct - 11:11

Dwayna


Histoire:
    Dwayna est la déesse mère de la nature et des animaux, elle serait la fille de la terre elle même. Son histoire est encore totalement inconnue encore a ce jour, la déesse étant trop ancienne, et très peu de conteurs ont jusqu'ici réussit a écrire une histoire cohérente. La plus compatible reste celle ci:
    Fatiguée de son éternel vie, la terre, vieillissant et se fatiguant décida de faire pousser un saule qui grandit lentement, bercé par la mère saison. Une fois adulte, l'écorce du saule se fissura et s'ouvrit pour laisser sortir une femme aux ailes semblable a celle d'un oiseau tropical et aux plumes translucides. Cette jeune femme fut élevée et protégée par la terre, jusqu'au jour de son sacre, avant que la mère la terre s'endorme. On raconte qu'un étrange saule se trouverai dans une clairière, le tronc ouvert mais vivant pourtant. Dwayna porterai une robe faite de feuille et d'herbe, et tiendrai dans sa main une branche du saule duquel elle est née, surmontée d'une pierre qui serait un fragment du coeur de sa mère la terre.


Culte:

    Le culte de Dwayna est simple, souvent invoquée en période de plantation et de moisson, elle est souvent reliée a la mère saison. Cette déesse n'a aucun culte réellement instauré, une simple prière avec ferveur reste la méthode la plus utilisée.


Statut divin: Déesse de la nature et des animaux
Peuples vénérant Dwayna: Tout les peuples en général, mais plus principalement les druides et les elfes sylvains qui demeurent les plus proches de la nature.
Situation du(es) temple(s) majeur(s): Autel du saule - Plaine de Valaer (En plein coeur de la forêt du chant sacré)
Nominations des prêtre(esse)s et adorateur(trisse)s:
- Druide


Dernière édition par Admin le Ven 23 Oct - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anaire2.forumactif.com
•Lieur des mondes•
.
.
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 03/10/2009

MessageSujet: Re: Le panthéon   Dim 11 Oct - 11:49

Vishnaa


Histoire:

    Vishnaa, connue bien avant sous le nom de Edlrunne, fut renommée ainsi après sa chute du panthéon divin. Epouse de Khaine, cette divinité apportait a l'époque espérance de vie, veillant a la bonne marche des naissances et a la procréation; Corrompue par Khaine, et suite a sa chute du Panthéon, Vishnaa garde toujours ce sur quoi elle veillait.

    Bien qu'après cette corruption par le dieu de la destruction, sa forme auparavant féminine et belle, démontrant l'image d'une femme très belle au bassin pouvant porter des enfants, fut changée pour une forme se rapprochant de la forme de méduse [Histoire de la grèce anthique]. Vishnaa est la divinité vénérée en grande partie par les elfes Sérégons, dicté par un culte sanglant revenant trois fois par changement de saison. Pour les peuples autres que les Sérégons, Vishnaa est une divinité inexistante ou crainte selon les croyances de l'individu.


Culte:

    Le culte de Vishnaa impose aux femmes de ne pouvoir porter d'enfants, rendues stériles par magie dans le temple principale, celles ci ne peuvent enfanter a moins de le décider et d'affirmer être prêtes. Les seules dépourvues de ce supplice sont les grandes prêtresses de la déesse, qui ne peuvent cependant sortir du temple que lors des veilles de cérémonie de la matrice.

    Pour récupérer sa faculté de porter des enfants, la femme sera placée face a deux solutions:

    -Amener au temple un homme (bien souvent nommé par Vishnaa elle même) afin de le donner en sacrifice et participer activement a celui ci.
    -Mener au temple l'homme aimé, ou celui que la femme espère être le père de l'enfant voulut au temple afin que celui ci passe une série d'épreuves, au bout desquelles la déesse donnera a la femme le droit de reporter des enfants.

    Dans le premier choix, Vishnaa peut être précise dans les critères de l'homme recherché pour le sacrifice, comme elle peut rester vague. Dans les deux cas, inutile de dire que la tâche est ardue, et qu'il peut n'y avoir aucunes réelles solutions.

    Dans la seconde solution, la quémandeuse devra amener l'homme choisit par elle même au temple principal afin de subir des tortures diverses; Si celui ci survit, alors la femme sera a nouveau prête a porter et enfanter, si celui ci meurt, alors la femme ira pour la majorité des femmes dans son cas, chercher un autre et le défunt sera catalogué comme n'étant pas le bon.


Statut divin: Mère des Sérégons, déesse de la nativité
Peuples vénérant Vishnaa: Sérégons principalement
Situation du(es) temple(s) majeur(s): Dintha [Krite]
Nominations des prêtre(esse)s et adorateur(trisse)s:
-Prêtresse de la Matrice


Dernière édition par Admin le Dim 11 Oct - 18:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anaire2.forumactif.com
•Lieur des mondes•
.
.
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 03/10/2009

MessageSujet: Re: Le panthéon   Dim 11 Oct - 12:38

Lolth


Histoire:

    Lolth, appelée aussi la déesse araignée. Lolth est le principe divin de la race et de la société drow d'Ombre Terre. Ses prêtresses dirigent la société et aucune divinité drow n'oserait s'opposer à Lolth. Elle est une force élémentaire des ténèbres et du mal, une véritable Tanar'ri.

    Malgré son alignement chaotique, Lolth est très attentive à éviter l'éclatement d'un conflit â grande échelle entre les drows. Par exemple, les maisons nobles seraient en lutte constante pour la supériorité. ce qui serait extrêmement destructeur. Lolth souhaite la lutte elle renforce et améliore les drows. Mais, pour éviter qu'elle n'atteigne des proportions hors de contrôle, si une maison noble veut en éliminer une autre, elle doit la décimer en une seule attaque de masse Des escarmouches incessantes, des assassinats et une guerre d'usure a long terme sont mal vues, et un conclave de maisons nobles se formera pour détruire la maison qui emploie ces tactiques Des changement périodiques dans le pouvoir, et une planification continuelle de, sont ce que Lolth souhaite ; le gaspillage d'énergie dans de longues batailles affaiblit les drows, et Lolth pourrait agir de manière définitive pour éviter cela.

    Lolth a posé deux buts cardinaux pour les drows. Le premier est le règne sur tous les domaines des Profondeurs. Les races plus faibles sont éliminées, les plus fortes le seront quand les drows auront augmenté leur pouvoir Les drows sont peut être chaotiques, mais ils sont très intelligents, extrêmement sensibles au niveau des sens et de la réflexion, et bons stratèges, des qualités que Lolth a développé en eux après les leur avoir enseignées. Le second but est l'extermination des elfes de la surface et la conquête de leurs territoires. bien que ceci soit symbolique. Le pouvoir magique des drows les quitte en surface, et ils ne désirent pas réellement s'établir dans les maisons du peuple d'en haut ; même Lolth ne le désire pas.

    Cruelle et capricieuse, Lolth adore mettre en concurrence ses adorateurs afin de sélectionner les plus forts, les plus vils et les plus cruels. C’est la divinité officielle des cités Drows souterraines d'Ombre-Terre en Kyri. Elle seule doit être vénérée, tout autre culte est interdit. Les infidèles qui ne peuvent être convertis, ou ceux tout simplement qui doutent, doivent être éliminés (sacrifier et/ou torturer). En fait, Lolth se manifeste rarement dans les royaumes, elle préfère dicter ses volontés à travers ses servantes, les Yochlols. Les Yochlols sont des créatures des Abysses. Elles obéissent toutes à la déesse et contrairement à ses fidèles, travaillent à l'unisson sans aucunes rivalités.


Culte:

    Tous les membres du clergé sont des femmes. Les prêtresses de Lolth sont la police, les juges, les jurés, les avocats et les bourreaux du peuple Drow. Les mâles n'ont qu'un rôle reproducteur. Ils doivent être asservis ou sacrifiés en l'honneur de la déesse. En effet, l'amour n'existe pas pour les fidèles de Lolth. Elles sont souvent amenées à sacrifier leurs amants à la déesse (un rite très répandu est Le Baiser de l'Araignée, qui consiste à tuer son amant juste après lui avoir fait l'amour).

    Leur but acquérir et conserver la faveur de Lolth le plus longtemps possible. Les prêtresses qui ont la faveur divine, sont protégées de la traîtrise de leurs congénères et leurs sorts sont exaucés. Elles peuvent espérer prospérer (ou simplement survivre). Celles qui sont en disgrâce sont destinées à l'anéantissement. Cependant les Drows qui ont perdu la faveur de Lolth ont très souvent une seconde chance de se racheter : une mission périlleuse offerte afin d'éprouver leur foi. Celles qui échoueront à nouveau seront détruites par d'autres adorateurs à la demande de la déesse. Les prêtresses qui meurent en ayant perdu la faveur de Lolth, vont dans un plan où elles souffriront le martyre avant de revenir dans les royaumes sous la forme d'araignée (ou parfois d'un serpent).


Statut divin: Mère des Drows [Coté ténèbre]
Peuples vénérant Lolth: Drows d'Ombre-terre [Ust Natha]
Situation du(es) temple(s) majeur(s): Ombre-Terre[Ust Natha], principale cité d'ombre terre vénérant Lolth comme seule divinité.
Nominations des prêtre(esse)s et adorateur(trisse)s:
-Yochlols [Créatures et servants de Lolth] -> Illustration des Yochlols
-Prêtresse de Lolth [Culte]
-Peuple de Ust Natha
-Furie de Lolth [Corps guerrier]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anaire2.forumactif.com
Veradan Sevearon
.
.


Messages : 23
Date d'inscription : 17/01/2010
Métier(s)/Fonction : *Lieu pas encore découvert*
Classe(s) : Roublard ultime
Race : Sereguon

Carnet de bord
Relations:

MessageSujet: Re: Le panthéon   Mer 24 Nov - 15:57

Khaine


Histoire:
    Khaine était jadis un guerrier emplit de haine, semant la terreur et le massacre sur son passage. Il aurait été, a l'époque de son vivant, le champion de Nebiros, Dinta, Azazel et amant de Véredhiel, devenus des démons majeurs. Il mena les elfes noirs des profondeurs a la victoire, grand général de Lolth qui lui faisait confiance pour mener ses enfants vers la gloire. Malheureusement, Khaine perdit et les démons le délaissèrent a son aspiration de gloire. Car troublé par Lolth et ses fausses promesses, le guerrier aspirait a la gloire sans fin, la vie éternelle et a l'assomption. Blessé grièvement, le champion se retrouva seul face a la déesse araignée qui le punit pour le massacre de ses enfants et ses furies. Khaine fut délaissé a son sort, et fut jugé par le démon Dinta et monté par Nebiros qui voulut comme toujours semer la zizanie au sein du panthéon, Khaine devint un dieu et se jura de renverser Lolth. Ainsi les disciples de Khaine et de Lolth se bâtèrent au nom de leur dieu propre, ce qui engendra par la suite un pacte entre dieux. Lolth haïssant Khaine et inversement, ne résilia pas le pacte mais n'en demeurait pas moins envieuse de le voir tomber. La déesse araignée le garda cependant pour ses talents de guerrier, et l'aida même dans son ascension au sein des peuples, lui offrant des furies qui devinrent des furie de Khaine, a la seule et unique condition que celui ci ne tente jamais de la renverser, elle et son culte.


Culte:


    Le culte de Khaine est basé sur la mort, la destruction et le chaos, c'est pour cela qu'il est d'avantage généré par les peuples sombres et chaotique tel que les Drows, les elfes Seregons voir une partie du peuple Liche. La peuplade vénérant d'avantage ce dieu reste cependant le peuple des elfes noirs, portés pour la plupart par les ténèbres et les guerres.

    La société des elfes noirs comprend de nombreux cultes religieux faisant allégeance à leur dieu. Les Furies sont les plus nombreuses et les plus célèbres. Elles adorent Khaine sous son apparence guerrière, éprouvant une joie perverse au milieu de la destruction et du fracas des champs de bataille. Elles sont les épouses de Khaine, aux corps musclés et agiles, beautés fatales, cruelles et malveillantes. Nombreux sont ceux qui donneraient leur vie pour s'abandonner à l'étreinte d'une Furie de Khaine.

    Le culte de Khaine demande des sacrifices réguliers et sanglants, hommes, femmes ou enfants, la religion demande a de nombreuses reprises et dans de nombreuses occasions, des sacrifices plus ou moins grands. Mais généralement, trop proche des rites religieux de Lolth, le culte de ce dieu se fait sur les champs de bataille, après avoir prononcé son nom dans un cri de guerre. Plus les tueries sont sanglantes, plus Khaine est heureux.



Statut divin: Destruction; Dieux de la guerre
Peuples vénérant Khaine: Drows, une partie des Seregons et une infime partie des Liches.
Situation du(es) temple(s) majeur(s): Xuldrae [Kyri]: Un temple actif / Ombres-Terres: Un temple actif sur la colline des cauchemars.
Nominations des prêtre(esse)s et adorateur(trisse)s:
-Furies de Khaine [Guerrières-Armée]
-Prêtresse du sang [Culte]



(...) Au un contre un, croiser le fer nous fait monter en transe (...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veradan Sevearon
.
.


Messages : 23
Date d'inscription : 17/01/2010
Métier(s)/Fonction : *Lieu pas encore découvert*
Classe(s) : Roublard ultime
Race : Sereguon

Carnet de bord
Relations:

MessageSujet: Re: Le panthéon   Mer 24 Nov - 18:18

Sorrä


Histoire:
    Sorrä, dieu perdu au milieu des royaumes, est le gardiens des portes qui séparent le royaume de la mort du royaume des vivants. Gardien ultime des âmes qu'il juge après la mort, ce dieu est très peu reconnu parmi les religions mais reste très important pour tout les peuples. Craint et respecter, il est reconnu pour n'avoir aucun dieu supérieur ni inférieur. Son histoire, peu connue est pourtant aimée de tout ceux la connaissant bien que menant une certaine tristesse.

    Au temps de la création, Sorrä était un loup vivant en meute dans les montagnes enneigée et glacials du grand nord d'Anaïre. Jadis sauvage, il rencontra une elfe du nord tenant dans ses bras un couffin, bravant la tempête glaciale qui s'abattait depuis trois jours dans les montagnes. Le loup les attira vers une grotte ou lui et la meute vivait, mais fatiguée de son périple, la femme s'arrêta sous un rocher, tenant encore son fils dans ses bras et le loup tenta de la réchauffer, malgré son pelage humide. Le lendemain, la mère et son bébé repartirent en suivant leur nouveau guide, qui les amena a une autre grotte ou ils s'abritèrent. Un lynx passant par là et attiré par les cris du bébé les attaquèrent, et Sorrä s'opposa, se faisant tuer en protégeant la femme et l'enfant qui prirent la fuite.

    L'âme du loup monta, et en récompense de sa bravoure, il fut divinisé, devenant le gardien des portes et le juge des âmes, il garde depuis ce jour les portes des royaumes. Il est connu et reconnu pour sa grande neutralité. De nos jours, ce dieu est reconnu comme étant surtout un guide spirituel amenant les voyageurs perdu ou les êtres mourant suppliant que le loup les amène vers l'autre monde.

    Sorrä est représenté sous sa forme de loup, au pelage blanc et luisant d'une lueur blanche/bleutée, de grande taille.


Culte:


    Sorrä n'a aucun culte réel, on l'appel surtout pour guider dans les voyages, si l'on est perdu, ou encore afin de lui demander de guider vers l'autre royaume.



Statut divin: Guide, Gardien des portes célestes
Peuples vénérant Sorrä: Tout les peuples (Les humaines sont plus rares)
Situation du(es) temple(s) majeur(s): Aucuns temples répertoriés
Nominations des prêtre(esse)s et adorateur(trisse)s:
-Aucun connu

Objet Épique/Légendaire relié :
Le pendentif des nuages ICI

L'histoire de ce médaillon de pierre étrange et de métal plutôt banal ne connait pas réellement de début . On raconte le plus souvent que lorsque Sorrä réchauffait la mère et l'enfant, les protégeant de sa chaleur en dépit de la sienne face au froid glacial des montagnes, la femme lui aurait attaché son pendentif au poil épais de l'animal en remerciement, et en croyant dur comme fer que ce loup était envoyé par son défunt mari . Elle aurait pensé a ce moment que rendre ce pendentif était une manière de passer le message sur le fait qu'elle pensait encore a lui, et rendait simplement ce qui leur avait appartenu a tout deux .

La légende de cette relique, dit qu'elle possède un pouvoir de sauvegarde immense, et qu'elle offrirait a son porteur, neufs vies, en échange de la promesse de ne jamais oublier le geste qu'avait fait le loup de son vivant, sans quoi, la punition serait que l'âme du porteur serait a jamais perdue dans les méandres de l'oubli une fois les neufs vies écoulées .

Forme du messager : Un loup spectral, portant a son cou un collier fait de fleurs blanches très rares et fragiles, poussant dans les hautes montagnes; Les Flocons d'Imarielle .
Entités reliée : Aucunes
Méthode d'appel : C'est dans le dernier souffle et là ou tout espoir semble perdu que le loup apparait, soit pour emmener les âmes, soit pour les sauver si leur heure n'est pas venue .



(...) Au un contre un, croiser le fer nous fait monter en transe (...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashräm Maedhros

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 23/11/2010
Métier(s)/Fonction : Héritier du trône d'Elemirre
Classe(s) : Assassin
Race : Celtar avec du sang Séréguon

Carnet de bord
Relations:

MessageSujet: Re: Le panthéon   Lun 20 Déc - 12:55


Histoire:
    Jadis humaine, démoniste puissante et très souvent raillée pour son coté ténébreux avec lequel elle aimait jouer, Naradémia vivait comme toute humaine sans réelle ambition hors celle de lever la femme au rang de l'homme, une égalité certes déjà instaurée mais non dans certains esprits encore fermés . Profitant de son statut de femme et se jouant de son physique attirant semblable a celui d'un être elfique pour sa beauté et la noblesse de ses traits et son port, Nara guidait quelques élus vers la puissance de la démonologie, cet art si complexe et si puissant lorsqu'il était utilisé comme il le devait, de main de maitre . Elle rencontra l'ex dieu du chaos, Altarion, qui en tombera amoureux et en fera sa femme . C'est de par ce mariage que son ascension au panthéon découlera et fera d'elle l'épouse de l'un des dieux les plus craint du panthéon . Malheureusement, son rang ne s'éleva pas au sommet des histoires et de la mythologie, ce qui était contraire a ses principes, elle tentera de monter d'avantage dans les statuts divins, aidée par son mari qui viendra bien plus tard par sombrer et perdre son immortalité . Par amour pour lui, bien que leur relation en était difficile, elle prendra la couronne du Chaos et montera sur le trône de son défunt dieu déchu et prendra le pouvoir, empêchant ainsi les fous ayant mit Altarion a mort, de prendre sa place et semer le chaos sur tout le monde . Il paraitrait qu'elle descend encore parmi les mortels, mais ce n'est là que rumeur et superstition .


Culte:


    Son culte n'a pas encore été réellement découvert a ce jour, certains penche pour un culte similaire a celui de Khaine, le rival de la déesse .



Statut divin: Déesse du Chaos
Peuples vénérant Narademia: Tout les peuples, principalement les peuples chaotiques bien entendu .
Situation du(es) temple(s) majeur(s): Aucuns temples répertoriés a ce jour ... Mais il paraitrait que dans les terres ardente, un temple se trouverai niché au coeur des montagnes de la plaine de Pyroxiam .
Nominations des prêtre(esse)s et adorateur(trisse)s:
-Aucun connu a ce jour
Objet Épique/Légendaire relié :
La dague d'Altarion ICI
Cette dague forgée par le forgeron des titans fut crée par Altrarion lorsque celui ci tomba amoureux de la belle Narademia . Elle est dotée d'une lame a double pointe et son manche représente une femme, effigie de Narademia . La légende de cet objet raconte que cette dague possède en elle un peu de l'âme de la nouvelle déesse et son dieu déchu, tout deux mêlées . Son pouvoir est immense, et la légende perdue dit que celui qui en sera le porteur sera a jamais hanté par l'âme de celui qui la portait jadis, il est donc dangereux de la trouver de l'utiliser, car son pouvoir est encore en grande partie inconnu de tous .

Forme du messager : Un corbeau noir et feu, entouré d'un halo sombre et dont le bout des plumes semble disparaitre en fumée .
Entités reliée : Axiam, le dragon noir légendaire
Méthode d'appel : Dessiner un pentacle runique démoniaque, une pierre d'âme dans un endroit sombre illuminé de bougie de rituel rouge .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
•Lieur des mondes•
.
.
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 03/10/2009

MessageSujet: Re: Le panthéon   Ven 24 Déc - 13:09

Yiliar



Histoire:
    Yiliar est le dieu de la lune, des mensonges et des illusions . D'apparence que l'on ne peut calculer ni de femme ni d'homme, il est pourtant bel et bien masculin et sa voix le prouve même si certains peuples le considère d'avantage comme une femme, car ses apparitions peuvent être soit sous forme masculine ou féminine; Nul ne connait le visage qui se trouve derrière son masque, ni si ses yeux bleus sont réellement les siens . Il est d'un naturel changeant, parfois bon et parfois mauvais comme les faces de la lune, il maitrise également les illusions comme personnes, paradisiaque, féérique ou cauchemardesque voir parfois horribles, il ne possède ni "camps" et ses envies changent souvent . Pour certains peuples, ce dieu serai également celui des secrets .

    Petite représentation du portrait de Yiliar sans son masque et sous sa forme masculine ... On ne sait pas si cette illustration est vraie .
    Ici



Culte:


    Le culte de Yiliar est celui de la lune, tout simplement . On célèbre dans toutes les villes et les contrée son règne a la lune bleue, très rare et dont seuls les plus grands oracles de la tour de cristal et du temple des elfes lunaires peuvent prédire la venue . Cette fête se déroule de nuit, sous la lune bleue, tous vêtu de blancs . Cette fête permet de mettre le dieu de bonne humeur et de donner aux femmes enceintes une chance d'accoucher sous son regard bienveillant . Les enfants nés sous la lune bleue sont rares, et pour certains, ce signe est sacré .



Statut divin: Dieu de la lune, des illusions et des mensonges
Peuples vénérant Yiliar: Tout les peuples, mais le peuple "enfant" de ce dieu reste les elfes lunaires
Situation du(es) temple(s) majeur(s): Le grand temple se trouve a Faeryl, d'autres tel que des autels se trouvent un peu partout, mais surtout dans des plaines dégagées ou la lune peut aisément éclairer de ses rayons .
Nominations des prêtre(esse)s et adorateur(trisse)s:
- Niërayka Elendil (Grande prêtresse de Yiliar)
- Enetari Nerdanel (Prêtresse de Yiliar)
Objet Épique/Légendaire relié :
Le masque Lunaire ICI

Ce masque est perdu depuis des siècles, et nul ne sait ou il peut se trouver . Qui portera ce masque possèdera une grande maitrise des illusions, et pourra a sa guise changer de forme et usurper l'identité de celui ou celle qu'il aura touché . Hélas le prix a payer est le suivant : Celui qui osera porter ce masque et qui héritera de son pouvoir perdra son identité originel et se perdra petit a petit dans ses mensonges et ses illusions . Ce qui apportera la folie et l'auto bannissement a jamais ...

Forme du messager : Le messager de ce dieu apparait dans les songes de la personne concernée . Si celle ci ne dort pas, elle perd connaissance et la reprend instantanément après la rencontre avec celui ci.
Entité reliée : Aucunes
Méthode d'appel : Une prière dans un miroir ou grâce au reflet dans l'eau d'un bassin lunaire ou d'une source d'eau baignée par la lueur de la lune .


Qui veut atteindre la lumière du salut doit toujours passer par les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anaire2.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le panthéon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le panthéon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Panthéon Divin
» Premier cité au Panthéon....
» Panthéon gnome
» [Inutile] Le Panthéon des Floodeurs
» Panthéon drow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
•.Les chroniques d' Anaïre.• :: •Premiers pas, par ici• :: •Chroniques des Peuples :: •Théologie Anairienne-
Sauter vers: